DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tensions verbales autour du cours du yuan

Vous lisez:

Tensions verbales autour du cours du yuan

Taille du texte Aa Aa

Les sourires sont de plus en plus crispés entre dirigeants chinois et américains. Dernier sujet de dissension en date : la question du taux de change du yuan. Les Etats-Unis considèrent que la monnaie chinoise est volontairement sous-évaluée.

Faux, ont répondu ce jeudi, les autorités à Pékin pour qui le yuan est à un niveau “stable et raisonnable”. Il ne faudrait pas que les Américains accusent notre monnaie d‘être responsable de leur propre déficit, a ainsi dit en substance le porte-parole de la diplomatie chinoise.

De nombreux pays occidentaux estiment que le niveau de la monnaie chinoise fausse les règles commerciales. Un yuan bas doperait ainsi les exportations chinoises, et par là, le rythme de la croissance.

Cette analyse a été reprise à son compte ce mercredi par le président Barack Obama, qui – à l‘évidence – a choisi de durcir le ton. “L’une des difficultés que nous devons traiter au plan international, c’est le cours des monnaies et la façon avec laquelle les cours s’ajustent”, a-til expliqué. Et d’insister sur la nécessité de “faire en sorte que les prix de (nos) produits ne soient pas artificiellement gonflés et que les prix de produits chinois ne soient pas artificiellement réduits, ce qui constitue un vrai désavantage”.

Autre source de litige entre Pékin et Washington, l’accueil réservé au Dalaï-lama. Le dignitaire tibétain devrait être reçu par le président américain. Ce qui irrite fortement les autorités chinoises.

Et puis il y a les ventes d’armes de Washington à Taïwan, l’ennemi traidtionnel de Pékin. Les autorités chinoises menacent d’ailleurs de sanctionner les entreprises américaines impliquées dans ce commerce.