DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Qui doit payer le surcoût de l'A400M ?

Vous lisez:

Qui doit payer le surcoût de l'A400M ?

Taille du texte Aa Aa

Initialement estimés à 20 milliards d’euros, ces appareils de transport militaire pourraient dépasser les 31 milliards.

Les clients refusent de payer la différence. Les 7 états de lancement, dont la France et l’Allemagne, pourraient débloquer plus d’un milliard d’euros d’avances remboursables qui s’ajouteraient aux quelques deux milliards qu’ils ont déjà mis sur la table.

“En ce qui concerne l’A400M, les négociations doivent se poursuivre. Nous sommes d’accord pour dire qu’il s’agit d’un projet d’importance stratégique. Tout doit être fait pour parvenir à une solution”, a expliqué la chancelière allemande Angela Merkel lors d’une conférence bilatérale avec Nicolas Sarkozy ce jeudi à Paris.

“Sur l’A400M, on trouvera une solution. C’est un projet décisif qui doit aboutir très rapidement”, a ajouté le président français.

La maison mère du constructeur, EADS, a déjà accepté de mettre la main à la poche avec une contribution de plus de deux milliards. Insuffisant pour les pays partenaires qui lui donnent 3 semaines pour conclure les négociations.