DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En crise, l'Espagne se penche sur son marché du travail

Vous lisez:

En crise, l'Espagne se penche sur son marché du travail

Taille du texte Aa Aa

Créer des emplois pour relancer l‘économie, c’est l’objectif du gouvernement espagnol. Comment? En réformant le marché du travail. Madrid propose de développer l’emploi fixe à temps partiel, de privilégier la réduction de la journée de travail aux licenciements en période de crise, et d’encourager les stages en entreprises pour les jeunes. Une base de négociations présentée ce vendredi par le Premier ministre José Luis Zapatero au patronat et aux syndicats qui restent toutefois crispés sur la question des retraites:

“Nous allons défendre le système des retraites actuel de notre pays avec fermeté mais aussi proposer des alternatives”, a indiqué Ignacio Fernandez Toxo, responsable du syndicat CCOO.

Si les syndicats se sont montrés ouverts au dialogue sur la réforme du marché du travail, ils continuent de s’opposer au projet du gouvernement de relever l‘âge légal de la retraite de 65 à 67 ans.
Une proposition présentée la semaine dernière dans le cadre d’un plan d’austérité de 50 milliards d’euros.
Avec cette annonce de réforme du marché du travail, l’Espagne aura-t-elle rassuré les marchés financiers qui se sont affolés en fin de semaine? Madrid attend leurs réactions lundi.