DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Iqaluit: de nombreux sujets sur la table du G7

Vous lisez:

Iqaluit: de nombreux sujets sur la table du G7

Taille du texte Aa Aa

Marchés financiers qui s’affolent, situations économiques de la Grèce, du Portugal et de l’Espagne, faiblesse de l‘évaluation de la monnaie chinoise… Et bien sûr, la stabilité financière mondiale. 
En cette période d’après-crise, les ministres des finances du G7 se doivent d‘être vigilants et de faire le point sur leurs plans de relance économique.
 
C’est ce qu’a expliqué le ministre canadien, organisateur de la rencontre:
“Nous devons être conscients de la défaillance potentielle de nos économies et de la persistance de certains actifs toxiques, de la situation de certaines banques. Il y a des problèmes qui persistent” a expliqué Jim Flaherty.
 
A noter que le Canada a réuni tout le monde à Iqaluit, capitale du territoire du Nunavut, dans le Grand nord canadien. Un cadre idéal pour de “franches discussions“ selon Ottawa.
 
En organisant une ballade sur des traîneaux à chiens pour les ministres des finances, le Canada a souhaité revenir à l’esprit “des causeries au coin du feu”, réunions du G7 créées en 1975 par le Français Valéry Giscard d’Estaing. 
 
Car au fil des ans, les réunions du G7 étaient devenues une grosse machine diplomatico-médiatique.
 
Le G7, dont l’utilité est mise en doute, se prépare aux sommets du G8 et du G20 prévus en juin prochain.