DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le plan d'austerité du gouvernement portugais rejetté par l'opposition majoritaire à l'Assemblée

Vous lisez:

Le plan d'austerité du gouvernement portugais rejetté par l'opposition majoritaire à l'Assemblée

Taille du texte Aa Aa

50 000 fonctionnaires en colère dans les rues de Lisbonne. Venus de tout le pays, ils ont défilé hier après-midi en plein coeur de la capitale portugaise pour s’opposer au gel de leur salaire en 2010, comme le prévoit le gouvernement socialiste pour faire baisser le déficit. Ils exigent, au contraire, une augmentation de leur salaire.

“Nous aimerions bien savoir si Monsieur Socrates est capable de gouverner avec 500 euros, a déclaré une des manifestantes. Pourquoi ne baisse-t-il pas son propre salaire et celui de ses ministres pour augmenter les notres ?”

4,5% d’augmentation et un minimum de 50 euros pour tous, voilà ce que réclament les syndicats. Pour eux, pas question de faire une nouvelle fois faire les frais du dégraissage de la fonction publique mis en place entre 2005 et 2007. Une mesure qui avait permis en partie au premier ministre Jose Socrates de faire baisser le déficit budgétaire de 6,1% à 2,6% du PIB.

Problème, les députés ont adressé une fin de non-recevoir au plan d’austerité proposé par le gouvernement minoritaire à l’Assemblée.

Pour enfoncer le clou, l’opposition a adopté une proposition de loi qui risque au contraire d’aggraver la dette du pays.