DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

José Manuel Barroso : "Nous avons besoin d'un véritable gouvernement économique pour l'Europe"

Vous lisez:

José Manuel Barroso : "Nous avons besoin d'un véritable gouvernement économique pour l'Europe"

Taille du texte Aa Aa

Sergio Cantone, euronews:
Quelle est la première mesure que la nouvelle Commission devra adopter?

José Manuel Barroso, président de la Commission européenne:
La première mesure concrète que la Commission va adopter, c’est mettre à nouveau devant les Etats membres une proposition que nous avions faite il y a quelques années mais qui a été refusée, la proposition de donner des pouvoirs à Eurostat, l’office statistique, de contrôler les comptes nationaux, faire des audits, parce qu’effectivement il se trouve que parfois les informations statistiques qui nous arrivent ne sont pas correctes et c‘était un problème dans le cas de la gouvernance en Grèce, et nous voulons corriger cela, j’espère que cette fois-ci les Etats membres vont accepter ce qu’ils n’ont pas accepté il y a quelques années. Cela, c’est la mesure concrète.

Sergio Cantone :
Justement, est-ce que l’Europe aurait besoin d’un gouvernement économique?

José Manuel Barroso :
La situation n’est pas la même dans tous les pays, mais dans le sens de donner une stratégie d’ensemble, une approche commune, avec une coordination renforcée, oui, nous avons besoin d’un véritable gouvernement économique pour l’Europe. Et la Commisison est prête à remplir son rôle de proposition, puis son rôle de contrôle de l’exécution mais il faut aussi que les Etats membres soient prêts à jouer le jeu avec détermination.

Sergio Cantone:
Est-ce que vous êtes prêt à vous confronter, à affronter si nécessaire des gouvernements qui seraient récalcitrants, parce que c’est un peu le rôle de la Commission européenne…

José Manuel Barroso:
Je suis prêt toujours à défendre avec conviction nos propositions mais toujours dans une logique de partenariat. A la fin, il faut que l’on soit d’accord, on ne peut pas penser que l’on va imposer des choses contre le vouloir de nos Etats démocratiquement.

Sergio Cantone:
Oui, mais parfois il le faut….

José Manuel Barroso:
Ecoutez, il faut quand même faire un effort de persuasion, de conviction, c’est ce que je fais, et je crois que maintenant il y a les conditions extraordinaires pour avoir cette ambition politique renouvelée…

Sergio Cantone:
L’idée d’une Europe sociale avait plus ou moins disparu, est-ce que c’est le moment de la redécouvrir quand même?

José Manuel Barroso:
L’idée d’une Europe sociale est plus que jamais urgente, effectivement il y a une urgence sociale notamment à cause…

Sergio Cantone:
Oui, mais pendant 5 ans, personne n’en a plus parlé…

José Manuel Barroso:
Il n’y avait pas l’urgence qu’il y a maintenant en terme de chômage. Nous avions une situation où le chômage était en train de baisser chaque jour, maintenant nous avons effectivement à cause de la crise générée d’ailleurs en dehors de l’Europe, nous avons maintenant une situation où le chômage apparaît comme le principal défi.

Retrouvez notre édition spéciale sur le sujet