DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'étrange silence des candidats ukrainiens

Vous lisez:

L'étrange silence des candidats ukrainiens

Taille du texte Aa Aa

Une foule bleue, qui attend le vainqueur des élections présidentielles… et un Viktor Ianoukovitch qui n’apparait toujours pas devant ses supporters. L’Ukraine vit une journée bien étrange au lendemain du scrutin. Comme si le temps était suspendu. L’opposant pro-russe est donné vainqueur à plus de 48%, mais il ne fait aucune déclaration. Viktor Ianoukovitch craint-il que le scénario de 2004 se reproduise, lorsque sa victoire avait été contestée, et que la Revolution orange l’avait éloigné du pouvoir ? Le vainqueur annoncé a invité sa rivale à reconnaître sa défaite à l‘élection présidentielle. Ioulia Timoshenko est créditée de plus de 45% des suffrages. La Première ministre sortante garde elle aussi un bien étrange silence. Elle a reporté de 24 heures la conférence de presse prévue ce lundi. Le camp Timoshenko a fait son propre décompte qui donne l’avantage à la Première ministre.

L’Ukraine aura-t-elle cette fois-ci un président accepté sans problème ?
L’OSCE a salué un scrutin démocratique : “Premier tour et deuxième tour ont été à la hauteur des engagements réclamés par l’OSCE”, a déclaré son responsable, Joao Soares.

Reste à savoir si Ioulia Timoshenko prendra la responsabilité de faire descendre ses partisans dans les rues, au risque de prolonger le blocage d’un pays en proie à l’instabilité politique depuis cinq ans.