DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La police ferme un hangar occupé par des clandestins à Calais

Vous lisez:

La police ferme un hangar occupé par des clandestins à Calais

Taille du texte Aa Aa

Des échanges musclés se sont tenus dans les rues de Calais, en France, ce dimanche. Ils ont opposé forces de l’ordre à une dizaine de militants altermondialistes entouré de plusieurs clandestins.

Sur l’invitation des membres du réseau “No Border”, une centaine de migrants essentiellement Afghans avaient occupé la veille un hangar de la ville pendant près de 24 heures.

Les policiers, qui avaient ordre de les disperser, ont attendu qu’ils sortent déjeuner pour leur barrer la route et les empêcher d’y retourner.

“J’avais dit que nous ne laisserions ni à Calais, ni à Paris ni en Corse ni ailleurs sur le territoire français de nouvelles “jungles” ou de nouveaux Sangatte, a déclaré Eric Besson, le ministre français de l’immigration.”

Calais: passage obligé pour les clandestins qui rêvent d’atteindre l’eldorado britannique, situé de l’autre côté de la mer.

En septembre dernier, le principal campement de clandestins du littoral français avait été démantelé sur ordre du ministre de l’immigration et à grand renfort de caméras.

Sept ans plus tôt, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’intérieur, avait lui-même procédé à la fermeture du centre de la Croix-Rouge de Sangatte, non loin de Calais.