DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Ukraine attend que Ioulia Timochenko sorte de son silence

Vous lisez:

L'Ukraine attend que Ioulia Timochenko sorte de son silence

Taille du texte Aa Aa

Voilà trois jours que, devant la commission électorale, les partisans de Viktor Ianoukovitch défendent la victoire de leur candidat à la présidentielle. Preuve que les tensions sont toujours vives en Ukraine, après le scrutin de dimanche.
Viktor Ianoukovitch a appelé Ioulia Timochenko à reconnaitre sa défaite, et à démissionner :  “Je voudrais rappeler à Mme Timochenko que la base de la démocratie, c’est la volonté du peuple. Les leaders démocratiques acceptent toujours les résultats des élections. Le pays n’a pas besoin d’une nouvelle crise. Les électeurs se sont clairement déclarés en faveur d’un changement de pouvoir, et le Premier ministre doit prendre la bonne décision et aller dans l’opposition.”
 
Car, du côté du Premier ministre, c’est le silence radio. Ioulia Timochenko n’a toujours pas reconnu sa défaite, même si elle a perdu les élections avec plus de trois points d‘écart avec son rival. La stratégie de son camp, c’est de dénoncer des fraudes, comme le fait le député Andrey Senchenko :  “le bloc Timochenko veut se battre pour obtenir un nouveau comptage des voix dans les régions où, selon nous, il y a assez de preuves de fraudes massives.”
 
900 000 voix séparent les deux candidats. L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), elle, a jugé ces élections “transparentes et honnêtes”.