DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

A400M : EADS menance de tout arrêter si un accord n'est pas trouvé sur le financement

Vous lisez:

A400M : EADS menance de tout arrêter si un accord n'est pas trouvé sur le financement

Taille du texte Aa Aa

Selon des témoignges syndicaux cités par la presse espagnole, le Président d’EADS Louis Gallois a menacé par courrier les pays partenaires de l’avion de transport militaire A400M d’arrêter la construction de l’avion si aucun accord sur le financement des surcoûts du programme n’est trouvé. Louis Gallois avait d’ailleurs déclaré la semaine dernière qu’il attendait une clarification des Etats clients sur ce sujet.

L’A400M qui accuse désormais trois ans de retard, est l’objet d’intenses négociations entre le constructeur : le groupe européen d’aréonautique et de défense EADS et les sept Etats partenaires du projet. Plus précisément la répartition de plus de 5 milliards d’euros représentant le surcoût du programme de développement de l’A400M. Les Etats clients veulent bien en prendre 2 milliards à leur charge et EADS 800 millions. Il faut maintenant trouver le solde, et rapidement.