DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Eurostar fait son mea culpa

Vous lisez:

Eurostar fait son mea culpa

Taille du texte Aa Aa

Pointé du doigt par la Commission d’enquête sur les pannes de Noël, Eurostar assume et fait son mea culpa. Dans la nuit du 18 au 19 décembre, 2.500 personnes étaient restées bloquées plusieurs heures dans le tunnel sous la manche suite à des pannes dues à la neige et au froid.
Pour mettre en oeuvre les recommandations de la Commission, Eurostar promet d’investir 34 millions d’euros sur les 18 prochains mois. Son directeur général, Richard Brown :

“Nous réalisons que nous avons gravement négligé une très grande partie de nos passagers. Nous en sommes vraiment désolés, mais nous acceptons toutes les recommandations du rapport. Nous nous engageons à les suivre et à les appliquer aussi rapidement que possible. C’est notre priorité absolue.”

Eurotunnel n’a pas été mis en cause. Eurostar va en revanche devoir faire mieux tant au niveau de la sécurité que de l’information. Les explications du co-président de la commission, Christopher Garnett :

“Il y a trois parties dans ces recommandations. Premièrement, améliorez votre maintenance, ne laissez pas vos trains tomber en panne. La partie suivante concerne le secours et l‘évacuation. Si un train reste bloqué dans un tunnel, quelles sont les leçons à tirer et que faut-il faire ? Et troisièmement, voyez comment mieux vous occuper des passagers qui ne peuvent pas voyager.”

Suite aux pannes, le trafic avait totalement cessé durant trois jours, en pleine période de fêtes et de migrations familiales entre Londres, Bruxelles et Paris.
Les plus touchés avaient été les passagers d’un train en provenance d’Eurodisney. Après la panne de leur train, ils leur avait fallu 11 heures pour regagner Londres dans des conditions très difficiles.