DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le "messie" Ratzon, 21 compagnes et 38 enfants, est derrière les verrous

Vous lisez:

Le "messie" Ratzon, 21 compagnes et 38 enfants, est derrière les verrous

Taille du texte Aa Aa

C’est une histoire incroyable que celle d’un Israélien
de 60 ans nommé Goël Ratzon. Le parquet de Tel Aviv l’a inculpé dimanche, entre autres, d’esclavagisme, abus sexuels et viols sur ses… 21 compagnes et trois de ses enfants. Car Goël
Ratzon est à la tête d’un véritable harem. On lui connaît donc 21 femmes et 38 enfants. Il aurait même conçu certains d’entre eux avec ses propres enfants. D’où l’accusation également d’inceste.

Selon l’acte d’accusation, il cultivait “l’image d’un être tout puissant capable de guérir ou de détruire par le seul pouvoir de ses malédictions”. Il imposait
un régime de terreur à sa famille élargie. Jusqu‘à se
faire nourrir à la cuillère. Nombre de ses concubines
auraient succombé à ce culte de la personnalité. Mais c’est la plainte de l’une d’elles qui a conduit la police sur sa trace.

Goël Ratzon proteste de son innocence. Il assure que ses compagnes étaient consentantes. Et l’un de
ses fils a déclaré qu’il y avait “toujours beaucoup d’amour à la maison.”

Les médias israéliens se sont évidemment penchés sur cette histoire hors du commun. Un documentaire
télé l’a même racontée l’an dernier. A l’antenne, l’une de ses compagnes affirmait que Ratzon était
« le messie dont tout le monde parle… Le jour où il décidera de se révéler, ajoutait-elle, la terre tremblera »…