DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Liban : Quelle justice, 5 ans après l'assassinat d'Hariri ?

Vous lisez:

Liban : Quelle justice, 5 ans après l'assassinat d'Hariri ?

Taille du texte Aa Aa

Il y a cinq ans, l’ancien Premier ministre, Rafic Hariri était tué dans un attentat en plein centre de Beyrouth. Ce dimanche, les Libanais sont invités à se recueillir dans le mausolée construit à sa mémoire.

Cinq ans après le drame, aucun coupable n’a été désigné. Le tribunal international reste silencieux. Et si, à l‘époque, la Syrie a été accusée plus ou moins ouvertement, aujourd’hui, le discours à l‘égard de Damas est nettement plus modéré. En témoigne la teneur des propos officiels du fils de Rafic Hariri, Saad, actuel Premier ministre.

“Si jamais le tribunal international déclarait la Syrie coupable de l’assassinat de votre père, comment évoluerait vos relations avec le dirigeant syrien Bach El-Assad ?”, lui demande-t-on. “Si tel était le cas, explique-t-il, il est clair que nous respecterions les conclusions du tribunal. En l‘état actuel des choses, je ne peux pas vous donner de réponses, ni faire de commentaires. Mais la chose importante, c’est ce que je viens de vous dire, à savoir qu’en toutes circonstances, nous respecterons la décision du tribunal”.

L’assassinat de Rafic Hariri le 14 février 2005 allait être suivi par une série d’autres attentats visant des personnalités anti-syriennes, creusant un peu plus les clivages dans la classe politique libanaise.

Les tensions semblent à présent moins vives. Mais de nombreux Libanais espèrent quand même que les actuelles tractations diplomatiques n’empêcheront pas la justice d‘être rendue concernant la mort d’Hariri.