DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Collision entre deux trains en Belgique: "un choc effroyable"

Vous lisez:

Collision entre deux trains en Belgique: "un choc effroyable"

Taille du texte Aa Aa

Trois heures après la collision, pompiers et sauveteurs allaient et venaient encore sous la neige, transportant des blessés sur des brancards. Ces blessés ont pour la plupart été conduits dans un centre sportif situé à proximité de la gare.
Sergio Cantone, le correspondant d’Euronews à Bruxelles étaient présent:

“Une cinquantaine des plus gros blessés de l’accident de train ont été amenés dans un poste médical avancé de la gare de Halle. Ils ont ensuite été acheminés vers 14 hôpitaux de la région. Selon des témoignages, le travail des secouristes a été particulièrement difficile en raison de tôles enchevêtrées. Il y aurait encore dans les trains des victimes qui n’auraient pas été identifiés”.

Le spectacle de désolation qu’offrent les carcasses parfois éclatées des wagons, laisse imaginer la violence de l’impact. “Un choc effroyable nous projetant en l’air comme des quilles” ont rapporté des passagers.

D’autres racontent: “moi j‘étais légèrement assoupi et j’ai ressenti un grand choc. J’ai senti que le train basculait et il y avait des débris um peu partout. J’ai vu une personne passer au dessus de moi et puis ça s’est arrêté et on était couchés sur le coté”.

“C‘était un choc violent, brutal sans impression d’avoir un moment de freinage et puis tout était sans dessus-dessous. Notre compartiment s’est quasiment couché et puis on est resté là pendant environ trois quarts d’heure.”

Pour des raisons de sécurité, et malgré leur protestations, certains survivants ont été contraints de rester plus d’une heure coincés dans leurs wagons, évitant ainsi tout risque d‘électrocution du fait des câbles et caténaires enchevêtrés au sol.