DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Entre robes et mots, une Europe différente

Vous lisez:

Entre robes et mots, une Europe différente

Taille du texte Aa Aa

Quand la mode rencontre la littérature. “20 silhouettes pour l’Europe”, c’est l’intitulé d’une exposition à voir en ce moment à Bruxelles: L‘évènement lance la programmation culturelle de la présidence espagnole du Conseil de l’Union européenne.

L’Hôtel de Ville de Bruxelles met en valeur des robes élégantes aux côtés de textes érudits.
“20 Silhouettes pour l’Europe” se veut une invitation au dialogue entre deux disciplines artistiques, emblématiques du patrimoine européen, comme le souligne la ministre espagnole de la culture. “Je pense que la mode et la littérature – et particulièrement la narration, le roman – illustrent l’identité de l’Europe, estime Angeles Gonzalez – Sinde. Et donc, mettre côte à côte la littérature et la mode m’a semblé quelque chose de très naturel. De plus, cela souligne l’opportunité qu‘à l’avenir, la culture représente l’Europe.”

Co-organisée avec la Belgique et la Hongrie – qui succèderont à l’Espagne à la tête de l’Union européenne -, l’exposition présente les créations de 20 stylistes européens chargés d’habiller les romans, poèmes et nouvelles de 20 monstres sacrés de la littérature hispanophone, belge et hongroise. A commencer par “100 ans de solitude” de Gabriel García Márquez : ““100 ans de solitude” est semblable à ce que reflète cette robe, estime le styliste Modesto Lomba. Elle est le fruit d’un travail complexe, de l’assemblage de différentes pièces, mais au final, son style est très basique, à l’image de la forme même de cette robe.”

Autre monument de la littérature européenne : “Le Chagrin des Belges” du Flamand Hugo Claus. “Je me sens vraiment très proche d’Hugo Claus lui-même et de son oeuvre, raconte la styliste Katrien Van Hecke qui lui a rendu hommage avec sa création, parce que pour moi, c’est typiquement belge, la façon dont il écrit et parce que je suis née à Oostende au bord de la mer, et je sais qu’il était un grand fan de cette ville.”

“20 Silhouettes pour l’Europe” est à découvrir jusqu’au 4 avril à Bruxelles. L’exposition prendra ensuite la direction de Budapest et Madrid.