DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Opération Mushtarak : le sort des civils inquiète.

Vous lisez:

Opération Mushtarak : le sort des civils inquiète.

Taille du texte Aa Aa

Des affrontements ont éclaté lundi entre forces internationales et talibans, au troisième jour de l’opération Mushtarak, dans la région de Marjah.

Environ 20 000 soldats de l’OTAN et afghans sont engagés dans cette vaste offensive ou au moins deux britanniques ont trouvé la mort.

Situé au centre de la province du Helmand, Marjah est un point stratégique pour la culture du pavot, dont les talibans tirent profit.

Lundi, le bilan des civils tués a été revu à la baisse. Il est désormais de neuf morts. Mais à la Commission afghane indépendante pour les droits de l’homme on s’inquiète de leur sort…

Son porte-parole exhorte les belligérants – Talibans d’un coté, forces internationales et afghanes de l’autre – de faire de la protection des civils leur objectif premier.

Depuis le début des combats, les civils fuient par centaines la région. Un exode extremement périlleux car selon certains témoins les combattants talibans auraient déposé des mines le long des routes. Des explosifs qui ralentissent également la progression des forces internationales…