DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Enquête sur l'assassinat d'un chef du Hamas : Israël aurait des comptes à rendre

Vous lisez:

Enquête sur l'assassinat d'un chef du Hamas : Israël aurait des comptes à rendre

Taille du texte Aa Aa

De faux-vrais passeports européens, un chef du Hamas assassiné, le Mossad israélien clairement soupçonné et des suspects fichés par Interpol. Ce sont quelques uns des ingrédients de cette affaire au centre d’une crise diplomatique entre les capitales européennes et Israël.

Presque qu’un mois après le meurtre d’un cadre du mouvement palestinien Hamas dans un hôtel à Dubaï, la Grande-Bretagne, l’Irlande, la France et l’Allemagne ont demandé ce jeudi des explications aux ambassadeurs israéliens respectifs de leur pays sur l’utilisation frauduleuse présumée de passeports.

11 personnes sont recherchées. Six avaient un passeport britannique, trois un document irlandais. Les deux autres, un passeport français et allemand.

Le responsable du Hamas assassiné à Dubaï, Mahmoud Al-Mabhouh, était accusé par Israël d‘être l’un des principaux responsables d’un trafic d’armes iraniennes à destination de Gaza. Le mouvement islamiste crie vengeance.
Selon certaines sources proche du Hamas, on évoque également une complicité du Fatah, le parti du président de l’autorité palestinienne.