DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'islam, fil rouge de la Berlinale

Vous lisez:

L'islam, fil rouge de la Berlinale

Taille du texte Aa Aa

La compétition se poursuit à la Berlinale, avec cette année dans la capitale allemande beaucoup de films consacrés à l’islam. L’islam dans nos sociétés occidentales, c’est le fil rouge de ce 60ème festival.  Dans le film “Shahada” présenté hier, se croisent cette fille d’un imam qui vit une crise de conscience après avoir avorté, un jeune homme écartelé entre sa foi et son homosexualité, et un policier amoureux d’une bosniaque musulmane.
 
Burhan Qurbani, réalisateur germano-afghan de 29 ans, scrute ces différents portraits de l’islam et les peurs des Occidentaux :  “Évidemment le film est un appel au dialogue, dit-il, parlons ensemble, allons discuter de cela dans les écoles. Je pense que ce serait génial, je n’en suis pas sûr, mais j’espère que ce film touchera les jeunes qui commenceront à en parler, à en débattre, c’est le but de mon film, let’s talk.”

Maryam Zaree, qui joue la jeune fille turque dont la foi est ébranlée par son avortement, est d’origine iranienne : “Nous quatre ici avons tous des histoires différentes par rapport à notre immigration, mais nous nous considérons Allemands.“ 
 
L’islam est divers, l’islam a toutes les couleurs, tous les visages, c’est ce que “Shahada”, traduisez “martyr” tente de nous expliquer à travers trois trajectoires de vie.