DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Régime iranien : "L'assassin de Neda protégé par la Grande-Bretagne"

Vous lisez:

Régime iranien : "L'assassin de Neda protégé par la Grande-Bretagne"

Taille du texte Aa Aa

Elle était devenue le visage de la révolution iranienne. Le 20 juin dernier, une semaine après la réélection de Mahmoud Ahmadinejad, Neda Agha-Soltan était tuée en pleine rue. La belle étudiante en philosophie de 26 ans allait devenir une icône en quelques heures dans le monde entier, dès la diffusion de la vidéo sur internet.

Euronews a rencontré Mohammad Javad-Larijani, chef du conseil iranien des droits de l’Homme ; ses fonctions sont comparables à celles d’un ministre de la Justice :

“Selon toutes les informations dont nous disposons, la personne responsable de ce crime se promène actuellement dans une capitale européenne, avec son plein soutien. Nous avons demandé son extradition, ils l’ont refusée”.

Mohamed Azim, euronews : “Mais la vidéo a choqué des millions de personnes dans les pays occidentaux ?”

“Ca a choqué des millions de personnes en Iran aussi. C’est une grande question, un homme est venu la nuit précédent le crime et s’est envolé vers un pays européen le lendemain, avec la vidéo. Je pense que c’est le personnage clé, il a toutes les informations. Et le Royaume Uni est responsable de cela. Ils auraient dû interroger cette personne. Il détient la clé de l’affaire”.

Contactées par Euronews, les autorités britanniques n’ont pas voulu commenter ces déclarations.

Une chose parait certaine pourtant, Neda n‘était pas en train de manifester, elle se trouvait là au mauvais moment et au mauvais endroit, lorsqu’elle a été abattue. Son pays était en ébullition, contestant la réélection du président.

Une colère qui gronde encore dans les rues de Téhéran, l’opposition défie toujours le régime, malgré les arrestations, et les condamnations à mort et les exécutions.