DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chute du gouvernement néerlandais, probables élections anticipées

Vous lisez:

Chute du gouvernement néerlandais, probables élections anticipées

Taille du texte Aa Aa

Des élections législatives anticipées pourraient avoir lieu dans les prochains mois aux Pays-Bas. L’actuel Premier ministre a remis la démission de son gouvernement à la Reine. Les partis de la coalition au pouvoir n‘étaient plus d’accord sur la question de la présence militaire néerlandaise en Afghanistan.

“Un nouveau scrutin pourrait permettre de clarifier les choses, estime le Premier ministre sortant Jan Peter Balkenende. Nous allons mener des consultations avec la Reine et avec les chefs des différents partis. Une fois que ces consultations seront achevées, nous aviserons”.

L’OTAN avait demandé aux Pays-Bas de prolonger la présence de leurs troupes en Afghanistan. Le Parti chrétien-démocrate était d’accord pour une prolongation d’un an. En revanche, les travaillistes, y étaient opposés. Wouter Bos, le chef de ce parti travailliste, explique que “dans ces conditions, il n‘était plus possible d‘être un partenaire de coalition”.

A présent, il va falloir que la classe politique néerlandaise se prononce sur la durée de la présence des troupes en Afghanistan.

“Les élections à venir pourraient rendre la situation politique un peu plus confuse, explique Edwin Bakker, analyste politique à l’Institut Clingendael. Et par conséquent, cela risque de rendre plus difficiles la participation des Pays-Bas à des missions comme celle en Afghanistan. En fait, je pense que la situation politique dans laquelle on se trouve va ternir la réputation des Néérlandais”.

Près de 2000 soldats néerlandais sont déployés en Afghanistan, principalement dans la province d’Uruzgan, une région en proie à l’insurrection des talibans. Le mandat de ce contingent est censé s’achever cet été. L’OTAN et les Etats-unis auraient souhaité que les Pays-Bas restent davantage, notamment pour des missions de formation.