DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Début d'accalmie après le coup d'état de jeudi au Niger

Vous lisez:

Début d'accalmie après le coup d'état de jeudi au Niger

Taille du texte Aa Aa

Salou Djibo, l’homme qui a fait chuter le pouvoir au Niger, est le chef de la junte militaire responsable du coup d‘état de jeudi. Il se présente comme le “président” du Conseil suprême pour la restauration de la démocratie. Plus de 24 heures après ces faits qui ont causé la mort de 3 personnes, le calme semble être revenu dans les rue de Niamey.

Cela faisait 11 ans que le président déchu Mamadou Tandja, âgé de 71 ans, était au pouvoir. Un pouvoir qu’il avait lui-même acquis par la force. Tandja, et tous les membres du gouvernement dissous, ont été faits prisonniers par les militaires.

Niamey, la capitale du pays, est désormais sous contrôle de la junte militaire qui n’exclut pas de libérer des ministres de l’ancien gouvernement, en signe d’apaisement.

Ce coup de force intervient près de 7 mois après la dissolution du Parlement et une réforme consitutionnelle qui devait permettre à Mamadou Tandja de rester au pouvoir pour encore trois ans.

L’ONU et la communauté internationale condamnent ce coup d‘état et appellent à une transition démocratique.

C’est la cinquième fois que l’armée prend le pouvoir par la force depuis l’indépendance du pays en 1960.