DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Côte d'Ivoire : la colère monte

Vous lisez:

Côte d'Ivoire : la colère monte

Taille du texte Aa Aa

Des milliers d’ivoiriens ont manifesté leur colère samedi à Bouaké dans le centre du pays. Ces rassemblements sont devenus quasi-quotidiens depuis que le président de Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo a dissous le gouvernement et la commission électorale il y a une semaine.
Dans le sud-ouest du pays à Gagnoa, la police a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule hostile samedi. La veille ils avaient ouvert le feu faisant au moins cinq morts et neuf blessés.
Le président Gbagbo a temporairement rétabli dans leurs fonctions les ministres de la Défense et de l’Intérieur pour rétablir l’ordre.
Le Premier ministre Guillaume Soro a été chargé de former un nouveau gouvernement.
La réforme de la Commission électorale devrait prendre du temps. La Côte d’Ivoire ne devrait donc pas pouvoir organiser en mars l‘élection présidentielle qui aurait du se tenir il y a déjà plus de quatre ans.