DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une quarantaine de personnes dont d'anciens militaires arrêtées en Turquie

Vous lisez:

Une quarantaine de personnes dont d'anciens militaires arrêtées en Turquie

Taille du texte Aa Aa

L’armée turque a réussi quatre putschs en cinquante ans mais il semblerait que cette fois-ci elle ait été prise de vitesse.

Une quarantaine de personnes dont les ex-chefs de l’aviation et de la marine turques ont été arrêtés.

Ce coup de filet, l’un des plus importants dirigé contre l’armée dans l’histoire du pays, aurait été organisé pour déjouer des complots présumés visant à renverser l’AKP, le gouvernement islamo-conservateur au pouvoir en Turquie. Ce plan est dénommé “Masse” selon des médias turcs.

Pour la presse turque, la présumée opération aurait notamment consisté à semer le chaos dans les rues d’Istanbul en posant des bombes dans plusieurs mosquées et musées, l’objectif étant de démontrer l’incapacité de l’AKP à protéger la population.

Les arrestations ont eu lieu dans les villes d’Istanbul, Izmir et Ankara. Elles viennent allonger une longue liste d’enquêtes déjà en cours sur d’autres tentatives de coups d’Etat. C’est le cas notamment de l’affaire Ergenekon. Journalistes, avocats, militaires, universitaires, près de 200 personnes sont jugées depuis 2008 dans cette affaire. Alors que certains considèrent cette histoire comme une avancée démocratique en Turquie, d’autres la présentent comme un moyen, pour le gouvernement, de museler l’opposition laïque.

Cette succesion de procédures judiciaires n’a fait que raviver, ces derniers mois, les tensions déjà accrues entre le gouvernement islamo-conservateur d’Erdogan et l’armée turque qui se pose en garant de la laïcité.