DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Groupe de Rio derrière l'Argentine

Vous lisez:

Le Groupe de Rio derrière l'Argentine

Taille du texte Aa Aa

Les 32 dirigeants des pays d’Amérique latine réunis au Mexique ont apporté leur soutien à l’Argentine dans le conflit qui l’oppose à la Grande-Bretagne concernant la souveraineté des îles Malouines.

Un soutien fort dont la présidente argentine Christina Kirchner s’est félicitée tout en ajoutant que “l’Argentine n’adoptera aucune mesure n‘étant pas en adéquation avec le droit international ou avec les lois relevant de la juridiction et des compétence qui lui sont propres”. Et Christina Kirchner de rajouter, “nous serons très stricts à ce sujet car la seule chose que vous ne pouvez pas faire avec un cannibale, c’est de le manger”.

Cet appui intervient alors qu’une compagnie pétrolière britannique a entamé des opérations de prospection au large de l’archipel ce lundi, et ce malgré les protestations officielles de l’Argentine, d’où un regain de tensions entre Londres et Buenos Aires qui inquiète.

“Nous voulons simplement être tranquilles, explique une habitante, d’accord il y a du pétrole ici, mais il n’est pas nécessaire d’entrer en guerre pour cela, c’est stupide”.

Car c’est le spectre d’une nouvelle guerre des Malouines qui inquiète. Ces îles ont été baptisées falklands par les britanniques et c’est pour leur souveraineté que les deux pays sont déjà entrés en conflit en 1982.

Cette guerre pour la souveraineté de l’archipel, souveraineté que l’Argentine continue de revendiquer, avait coûté la vie à près d’un millier de personnes.