DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Grèce paralysée par la grêve générale

Vous lisez:

La Grèce paralysée par la grêve générale

Taille du texte Aa Aa

A l’appel de grandes centrales syndicales, dans la capitale et dans les grandes villes du pays, les grecs ont manifesté contre le plan de rigueur drastique décidé par le gouvernement socialiste pour sortir de la crise financière sans précédent qui frappe ici. Parmi les mesures annoncées, le report de l‘âge moyen de la retraite de deux ans, à 63 ans et demi, suscite le plus de grincement de dents.

Ce jeune manifestants n’a pas envie de payer les pots cassés: “Ces mesures vont être appliquées par le gouvernement et l’Union européenne de toutes façons. Elles vont nous retomber dessus sous couvert de la crise. La crise, c’est les “ploutocrates”
qui l’ont causée, c’est à eux de payer…” estime-t-il.

Depuis minuit, la plupart des moyens de transport sont à l’arrêt, pas de métro ou presque, dessertes ferroviaires pratiquement toutes interrompues. Idem pour les liaisons maritimes et aériennes, écoles, administrations, tribunaux, banques et hôpitaux tournent au ralenti. Pas d’information non plus, les journalistes sont en grève.

Mobilisation, oui. Pour autant, selon un récent sondage, six grecs sur dix seraient favorable à cette cure d’austérité.