DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La semaine de la mode à Milan : un marché dynamique qui échappe ni à la crise ni à la contrefaçon

Vous lisez:

La semaine de la mode à Milan : un marché dynamique qui échappe ni à la crise ni à la contrefaçon

Taille du texte Aa Aa

Après New York et Londres, la saison des défilés arrive à Milan cette semaine, depuis mercredi, les présentations des principales maisons italiennes ont été regroupées sur quatre jours : c’est un peu court pour ce qui se nomme la semaine de la mode mais la crise est passée par là.

L’industrie de la mode représente 4% du Produit intérieur brut italien et fait travailler 650.000 personnes. Les ventes ont chuté de 16% en 2009 mais le secteur sera en Italie le premier à sortir de la crise.
“En une seule semaine ici à Milan, l’industrie italienne de la mode réalise la moitié de son chiffre d’affaires pour la saison, en l’occurrence la saison automne/hiver 2010/2011. Mais la mode c’est aussi un monde qui attire beaucoup les contrefaçons”.

La mode représente 60% du total des contrefaçons en Italie. Le chiffre d’affaires de la contrefaçon tourne annuellement entre 7 et 8 milliards d’euros, ce qui représente 4.000 emplois et un gros manque à gagner pour l’Etat italien.

Pour Armando Branchini, analyste du secteur du luxe : la contrefaçon est un marché riche en Italie avec 90% des produits en provenance de Chine et ce que nous demandons ce sont des contrôles plus stricts en douanes pour éviter l’entrée de ces produits sur le marché européen”.

A Milan, les grands défilés de mode sont donc regroupés entre jeudi et dimanche : environ 200 collections italiennes et étrangères de prêt-à-porter féminin pour l’automne et l’hiver 2011 seront présentées.