DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie : armée et gouvernement jouent l'apaisement

Vous lisez:

Turquie : armée et gouvernement jouent l'apaisement

Taille du texte Aa Aa

L’heure est à l’apaisement en Turquie, au terme d’une semaine qui a vu la justice mettre en cause l’armée dans un complot visant à renverser le gouvernement islamo-conservateur en 2003.
 
La presse nationale ne parlait que de la crise ce matin. Mais dans les rues d’Istanbul, la population relativise.
 
“La Turquie a besoin d‘être confrontée à son passé, qui a été marqué par de nombreux putschs, estimait un passant. C’est le prix à payer, toutes ces tensions sont un stress nécessaire. Ce processus est positif.”
 
Hier, le président Gül et le premier ministre Erdogan se sont entretenus avec le chef des armées, le général Basbug. Tous ont convenu de régler cette crise dans le cadre constitutionnel.
 
Selon des documents militaires publiés par la presse, l’armée, qui se veut garante de la laïcité en Turquie, aurait planifié une série d’attentats spectaculaires pour démontrer l’incapacité du gouvernement islamo-conservateur à protéger la population. Les 31 militaires toujours en détention nient en bloc.