DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Manifestation après la fermeture d'Ignalina

Vous lisez:

Manifestation après la fermeture d'Ignalina

Taille du texte Aa Aa

“Des conditions de vie décentes”, c’est ce qu’ont réclamé 3 à 5000 personnes en Lituanie. Les habitants de Visaginas dans le nord du pays sont descendus dans la rue, pour protester contre la baisse de leur pouvoir d’achat depuis la fermeture de la centrale nucléaire d’Ignalina, fin décembre.
Conséquence : le prix du chauffage a quadruplé, celui de l‘électricité a augmenté de 30%.

“Lorsque j’ai payé mes factures, il ne me reste plus que 60 litas, 17 euros… Comment je peux survivre avec ça ?” indique cette femme. “C’est pour ça que je suis là. Je ne sais pas, peut-être qu’il y a une herbe qui pousse en Lituanie et qu’on pourrait manger…?”

L’ironie pour marquer le désespoir. Il faut dire que la centrale fournissait 70% de l‘électricité du pays. Le site d’Ignalina a été fermé il y a deux mois à la demande de Bruxelles. L’Union européenne en avait fait une condition sine qua none, en 2004, pour accepter l’adhésion de la Lituanie.