DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Après la tempête Xinthia, la France attend l'aide de Bruxelles

Vous lisez:

Après la tempête Xinthia, la France attend l'aide de Bruxelles

Taille du texte Aa Aa

Aiguillon-sur-Mer en Vendée… Le niveau de l’eau baisse doucement. Les recherches de survivants ont repris. Les sinistrés continuent d’affluer dans les sites d’hébergement d’urgence.

En un temps record, la petite ville côtière française a été submergée par les eaux dans la nuit de samedi à dimanche. Le passage de la tempête Xinthia conjuguée à une forte marée et à une dépression qui a accentué la montée des eaux ont provoqué la rupture de la digue.

De nombreuses personnes âgées ont été surprises dans leur sommeil et le bilan est lourd. Tout départements confondus, on compte au moins 48 morts.

Le président français s’est rendu sur place ce lundi matin. Arrivé à la Rochelle, il a ensuite pris un hélicoptère pour survoler la zone et découvrir l‘étendue des dégâts. Un bulletin d’alerte rouge avait été lancé par Météo France sur ces départements mais aucune mesure d‘évacuation n’avait été prise. 222.000 foyers étaient encore privés d‘électricité en fin de matinée ce lundi.

La tempête Xinthia a aussi fait de très importants dégâts dans plusieurs villes et stations de sports d’hiver des Pyrénées françaises. Un homme est mort à Luchon. Le vent a atteint 210 km/h dans cette zone samedi soir.

Après la France, Xinthia a balayé la Belgique dimanche après-midi: lignes électriques à terre, arbres déracinés. Un homme de 60 ans a été tué.

En Allemagne, même cause, même effet. Au moins six personnes ont été tuées par des chutes d’arbres. Le trafic routier, ferroviaire et aérien a été fortement perturbé en Rhénanie du Nord Westphalie. 200 vols ont été annulés dimanche à l’aéroport de Francfort, mais tout est revenu à la normale aujourd’hui.

La tempête Xinthia aurait également fait trois morts en Espagne et un au Portugal.