DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Journée sans immigrés respectée dans plusieurs pays européens

Vous lisez:

Journée sans immigrés respectée dans plusieurs pays européens

Taille du texte Aa Aa

A quoi ressemblerait un monde sans immigration ?

C’est une des questions posées en ce 1er mars, à l’occasion de la “journée sans immigrés”, organisée dans plusieurs pays d’Europe, comme en France, en Espagne, en Grèce, ou en Italie.

Tous les immigrés de ces pays ont été invités à cesser symboliquement le travail et à ne pas consommer, pour démontrer leur place dans l‘économie et la société.

“Au moins les gens réalisent que les étrangers ne sont pas seulement des travailleurs mais qu’ils peuvent aussi participer à la vie économique de l’Italie, déclare une immigrée.”

“Le but d’une telle journée est de dire que l’Italie serait dans une situation d’urgence, sans les immigrés: pas seulement sur le plan économique, mais aussi sur le plan social et culturel, ajoute une autre.”

9,7% du Produit Intérieur Brut italien serait généré par les immigrés, soit plus de 120 milliards d’euros.

En France, ce 1er mars marque aussi le cinquième anniversaire du CESEDA, dispositif qui a instauré un nouveau modèle d’immigration “choisie” sur des critères économiques.

Une journée qui intervient en plein débat sur l’identité nationale dans ce pays où les immigrés représentaient 8,6% des actifs en 2007 selon l’Insee, soit près de 2 millions et demi de personnes.