DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Olli Rehn à Athènes : "la Grèce doit faire plus pour réduire son déficit"

Vous lisez:

Olli Rehn à Athènes : "la Grèce doit faire plus pour réduire son déficit"

Taille du texte Aa Aa

Olli Rehn, le nouveau commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, se trouve lundi à Athènes pour rencontrer le ministre grec des finances Georges Papaconstantinou et ses collaborateurs et pour estimer avec eux les efforts budgétaires supplémentaires nécessaires pour que
les finances publiques grecques sortent du marasme dans lequel elles se trouvent.
“Des mesures de consolidation supplémentaires sont nécessaires a affirmé lundi le commissaire européen pour garantir que cette année, l’objectif d’une réduction de 4% du déficit budgétaire sera atteinte”.
Parallèlement, les déclarations du chef du gouvernement grec George Papandreou devant le conseil des ministres sont tout sauf rassurantes.
“La crise dans notre pays n’est pas limitée à notre problème budgétaire. ça c’est le sommet de l’iceberg. Et il est urgentissime d’y faire face parce qu’elle a atteint des dimensions dramatiques”.
Quand à une aide financière des partenaires européens de la Grèce, elle n’est toujours pas envisagée, dimanche soir à Berlin, la chancelière allemande Angela Merkel, s’appuyant sur les textes règlementaires européens a été très claire à ce sujet.
“Nous avons un traité européen selon lequel il n’y a pas de possibilité d’accorder une aide financière à des Etats membres en difficulté. Ce qui veut dire, a ajouté Angela Merkel, que nous ne pouvons aider la Grèce en ce moment qu’en la soutenant dans le travail interne qu’elle est en train d’effectuer”.
Mais le soutien politique de l’Union européenne ne suffira pas à la Grèce : des rumeurs persistantes font état d’un programme d’achat d’obligations grecques par l’Allemagne et la France notamment via les banques publiques KfW et la Caisse des dépôts.