DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ianoukovitch : l'interview

Vous lisez:

Ianoukovitch : l'interview

Taille du texte Aa Aa

Le nouveau président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, était en visite ce lundi à Bruxelles pour son premier déplacement officiel à l‘étranger. Il a accordé sa première interview à la presse étrangère à Euronews. Il a confié à notre journaliste avoir bon espoir d’une résolution rapide de la crise politique en cours dans son pays. Le Parlement doit procéder ce mercredi à un vote de censure contre le Premier ministre, Ioulia Timochenko, un vote qui, selon lui, devrait se dérouler à son avantage.

“Je suis certain que le peuple ukrainien attend que le Premier ministre renonce à gouverner le pays. Les cinq ans de son gouvernement “orange” sont terminés. Cela fait déja trop longtemps qu’elle (Ioulia Timochenko) est en place. Et il aurait été préférable qu’elle démissionne d’elle-même, pour permettre la formation d’une nouvelle coalition parlementaire et d’un nouveau gouvernement, qui puisse commencer à travailler pour faire face à la crise dans laquelle se trouve notre pays. Et je pense qu’elle va rapidement prendre la décision.

-Et si elle ne démissionne pas volontairement ?

-Elle n’a pas d’autres choix ni d’autres perspectives. Je suis sûr que le parlement est prêt à la voir partir”.

Ioulia Timochenko, symbole de la révolution orange il y a cinq ans, a été battue à la présidentielle le mois dernier. Elle a contesté sa défaite, affirmant que le second tour avait été frauduleux, mais les observateurs internationaux ont jugé le scrutin libre. Elle a depuis renoncé à la plainte qu’elle avait déposé devant la cour administrative suprême, mais espère encore l’emporter devant le Parlement.