DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Marjah sous contrôle, les journalistes interdits de filmer les attentats

Vous lisez:

Marjah sous contrôle, les journalistes interdits de filmer les attentats

Taille du texte Aa Aa

Les opérations militaires de l’OTAN et de l’armée afghane à Marjah entrent dans leur troisième semaine.

Le général américain Stanley McCrystal, accompagné du vice-président afghan Mohammad Karim Khalili, est allé à la rencontre des troupes et des habitants.

Quelque groupes de talibans résistent encore mais cette ville du sud-est de la province du Helmand n’est plus sous leur contrôle. 15.000 soldats afghans et étrangers ont été engagés dans cette offensive contre quelques centaines de talibans.

McCrystal a a expliqué que l’objectif était de mettre en place ici un gouvernement local auxquels les habitants de la région pourraient adhérer.

Un objectif qui ne pourra être atteint que si la sécurité est maintenue.

Ce lundi encore, des explosions ont tué des civils sur une route près de Marjah et à l’est de la province du Helmand, près de Kandahar. Six soldats de l’OTAN ont aussi été tués.

Le gouvernement afghan a décidé d’empêcher les journalistes de filmer en direct ces attaques ou les ravages immédiats des attentats, expliquant que ce type d’images encouragent et enthousiasment les insurgés.