DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine : Timochenko seule contre tous

Vous lisez:

Ukraine : Timochenko seule contre tous

Taille du texte Aa Aa

Ioulia Timochenko un peu plus près de la sortie en Ukraine. Son gouvernement fera l’objet d’un vote de confiance demain après l‘éclatement de sa coalition parlementaire. Mais la première ministre ne s’avoue pas vaincue.

“Un certain nombre d‘événements peuvent déjà être décrits et analysés comme falsifiés, a-t-elle déclaré. Premièrement, l‘élection présidentielle et deuxièmement, la fausse désintégration de notre coalition aujourd’hui. Je pense que dans un futur proche, nous verrons la fausse création d’une nouvelle coalition, en dépit de notre constitution et des lois ukrainiennes.”

La chute de la coalition Timochenko ouvre en effet la voie à la création d’une alliance favorable au nouveau Président. Viktor Ianoukovitch a 30 jours pour ce faire. En cas d‘échec, le vainqueur du scrution du 7 février pourra convoquer des législatives anticipées.

En visite à Bruxelles pour son premier déplacement officiel à l‘étranger, il a regretté auprès d’euronews le manque de fair play de son adversaire.

“Les cinq ans de son gouvernement “orange” sont terminés. Cela fait déja trop longtemps que Ioulia Timochenko est en place. Et il aurait été préférable qu’elle démissionne d’elle-même, pour permettre la formation d’une nouvelle coalition parlementaire et d’un nouveau gouvernement, qui puisse commencer à combattre la crise,” a-t-il estimé.

L’ancienne république soviétique a cruellement besoin de stabilité pour regagner la confiance des investisseurs et convaincre le FMI de reprendre le versement d’une aide de 12 milliards d’euros. L’Ukraine a été frappée de plein fouet par la crise financière internationale. Son PIB s’est contracté de 15% en 2009.