DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelles mesures d'austérité en Grèce

Vous lisez:

Nouvelles mesures d'austérité en Grèce

Taille du texte Aa Aa

Carolos Papoulias, le Président grec a été l’un des premiers informés des nouvelles mesures d’austérité prises mercredi par le gouvernement Papandreou. Ces nouvelles économies budgétaires d’un montant de 4 milliards et 800 millions d’euros représentent 2% du Produit intérieur brut grec. A sa sortie du palais présidentiel, le premier ministre George Papandreou a qualifié de “nécessaires ces mesures pour la survie du pays et de l‘économie grecque”. Il a par ailleurs affirmé que la Grèce attendait désormais un soutien fort de la part de l’Union européenne.
Augmentation de la TVA de 19 à 21%, hausse de 20% des taxes sur l’alcool et le tabac; réduction des primes de 13ème et 14ème mois dans la fonction publique et gel des retraites : telles sont les principales mesures annoncées mercredi. Dans la matinée à Athènes, les retraités avaient manifesté leur mécontentement devant le siège du gouvernement.
“Les choses vont devenir difficiles pour les retraités et les travailleurs, ça va vraiment être mauvais, affirme un retraité”.
“Ils devraient avoir honte, ils ont ruiné la Grèce, déclare cette autre. Le peuple grec a fait tant de sacrifices et mené tant de luttes : ils devraient démissionner”.
Socialement la partie s’annonce serrée pour le gouvernement Papandreou qui n’a pas le choix. En attendant les premiers résultats de ces douloureuses mesures, l’Europe applaudit et l’euro regagne du terrain sur le marché des changes.
Nana Mouskouri, l’icône de la chanson grecque donne l’exemple et va participer à l’effort budgétaire en cours : l’ancienne députée
européenne a décidé d’offrir au gouvernement grec sa retraite d‘élue, soit plus de 16.000 euros chaque année.