DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Islande: le "non" à l'accord financier Icesave paraît inévitable

Vous lisez:

Islande: le "non" à l'accord financier Icesave paraît inévitable

Taille du texte Aa Aa

C’est le premier référendum en Islande depuis l’indépendance du pays. Les 230.000 électeurs ont commencé à voter ce samedi. Ils doivent se prononcer sur l’accord financier controversé Icesave, du nom d’une filiale de la banque Landsbanki qui a fait faillite en 2008. Selon cet accord, l’Islande doit rembourser près de 4 milliards d’euros avancés par la Grande-Bretagne et les Pays-Bas pour indemniser leurs concitoyens lésés par la faillite.
 
Le chef du gouvernement islandais estime que “le fardeau est injustement partagé entre les trois pays” mais l’Islande promet de remplir ses obligations. Ce référendum n’a pas pu être annulé. Il tombe mal car le gouvernement islandais avait obtenu une meilleure offre. Les Islandais soulignent la nécessité d’obtenir un accord juste.
“Nous savons que nous devons payer, dit un jeune homme, mais nous ne voulons pas. Nous voulons juste qu’il y ait un meilleur accord”. Le “non” paraît inévitable. Selon un sondage, 74% des Islandais sont opposés à la l’accord Icesave.