DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le dissident cubain Guillermo Farinas se dit prêt à mourir s'il le faut

Vous lisez:

Le dissident cubain Guillermo Farinas se dit prêt à mourir s'il le faut

Taille du texte Aa Aa

Le journaliste Guillermo Farinas, dissident cubain, a entamé une grève de la faim à son domicile de Santa Clara il y a dix jours. Il proteste contre la mort du prisonnier politique Orlando Zapata, qui est allé jusqu’au bout de sa propre grève de la faim. Il réclame aussi la libération de 26 prisonniers politiques cubains qui sont malades.

“Je veux dire au monde que les assassinats politiques sont le quotidien de Cuba, a déclaré Guillermo Farinas. Je poursuivrai ma grève de la faim jusqu‘à l’ultime conséquence, la mort”.

Un conseiller de l’ambassade d’Espagne à Cuba a rendu visite à Guillermo Farinas pour lui demander d’arrêter son jeûne, mais en vain. A Mexico vendredi, c’est une protestation contre la mort du dissident cubain Orlando Zapata qui a eu lieu.

“Nous sommes convaincus plus que jamais qu’il faut apporter notre soutien à nos frères cubains, a expliqué un manifestant. C’est important de montrer notre solidarité. Nous ne luttons pas seulement pour un Cuba libre mais aussi pour une Amérique libre”. Le régime cubain nie détenir des prisonniers politiques. Mais selon la dissidence et les organisations de défense des droits de l’Homme, près de 200 croupiraient dans les geôles cubaines.