DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pour les Islandais, l'accord financier Icesave risque de "plomber" leur économie

Vous lisez:

Pour les Islandais, l'accord financier Icesave risque de "plomber" leur économie

Taille du texte Aa Aa

C’est le premier référendum en Islande depuis l’indépendance du pays. Les électeurs ont pris le chemin des urnes samedi. Ils doivent se prononcer sur l’accord financier controversé Icesave, une banque qui a fait faillite en 2008. Selon cet accord, l’Islande doit rembourser à la Grande-Bretagne et aux Pays-Bas près de 4 milliards d’euros d’ici à 2024, une somme avancée pour indemniser les Britanniques et Néerlandais lésés par la faillite. Cela revient à faire payer cent euros par mois à chaque Islandais pendant huit ans.

“Je pense que nous avons intérêt à dire non à cet accord et à essayer d’obtenir un meilleur compromis, réagit une Islandaise. Nous devons être responsables et payer notre dette. Mais nous voulons le faire sans entraîner le pays dans la faillite”. Ce référendum n’a pas pu être annulé mais il tombe mal pour le gouvernement qui avait obtenu une meilleure offre. Le président islandais défend toutefois son utilité car, selon lui, il a permis de faire pression sur Londres et La Haye.

Le “non” paraît en tout cas inévitable. Selon un sondage, 74% des Islandais étaient hostiles à l’accord de remboursement Icesave.