DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Législatives irakiennes : le dépouillement s'achèvera le 18 mars

Vous lisez:

Législatives irakiennes : le dépouillement s'achèvera le 18 mars

Taille du texte Aa Aa

L’Irak prend son mal en patience au lendemain du deuxième scrutin législatif de l’après-Saddam Hussein. Les résultats définitifs ne seront connus que le 18 mars. Le premier ministre Nouri al-Maliki arriverait en tête dans les neuf provinces chiites. Son rival laïc, Iyad Allawi, l’emporterait lui dans les quatre provinces sunnites pour avoir intégré d’anciens membres du Baas, le parti du dictateur défunt. La participation serait de 60 à 90% selon les régions, en dépit d’une série d’attentats qui a fait 38 morts.

“Les Irakiens se sont rendus aux urnes et ont bravé les roquettes et les explosions, se félicite un électeur à Bagdad. J’appelle le nouveau gouvernement à tenir les promesses des candidats. Nous voulons la sécurité et la reconstruction.”

Dans la province de Kirkouk, la coalition d’al-Maliki serait devancée par l’Alliance kurde, formée par les deux grands partis traditionnels.

“Les élections se sont mieux passées que la dernière fois, estime un passant kurde irakien. Dieu merci, elles ont été propres et tranquilles. Quant à moi, j’ai donné ma voix à la coalition du Kurdistan.”

Aucune liste ne peut cependant prétendre à la majorité absolue, ce qui obligera les partis en lice à des alliances.

Les observateurs internationaux ont qualifié le scrutin de régulier en dépit des accusations de fraude lancées par Iyad Allawi. Washington en a profité pour réitérer son objectif de redéploiement total des troupes américaines d’ici la fin 2011.