DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Oscars consacrent "Démineurs" de Kathryn Begelow

Vous lisez:

Les Oscars consacrent "Démineurs" de Kathryn Begelow

Taille du texte Aa Aa

Elle en revient à peine : Kathryn Begelow est devenue la nuit dernière la toute première femme à décrocher l’Oscar du meilleur réalisateur. Son film “Démineurs” a remporté six récompenses au total, dont l’oscar du meilleur film.

Un pied de nez à son ex-mari James Cameron, dont Avatar, la fresque pacifiste en 3D, se contente des prix techniques.

Avec “Démineurs”, l’Académie du cinéma a donc privilégié une oeuvre indépendante au budget modeste qui suit le quotidien de trois soldats démineurs en Irak.

Elle a créé la surprise : à 45 ans, Sandra Bullock était sélectionnée pour la première fois, et c’est elle qui a décroché l’Oscar de la meilleur actrice face à Meryl Streep et Helen Mirren. Dans “the Blind side”, elle interprète une femme à poigne qui recueille un jeune noir et en fait une star du football américain. A noter que la veille, la comédienne s’est vue décerner le Razzie de la pire actrice pour un autre long métrage.

En revanche, tout le monde avait misé sur Jeff Bridges pour l’oscar du meilleur acteur. C’est chose faite : le comédien de 60 ans a eu droit à une standing ovation pour son rôle de chanteur de country raté dans “Crazy Heart”. Un rôle qu’il avait bien failli refuser.

Enfin, c’est à un film argentin que revient l’Oscar du meilleur film étranger : “Dans ses yeux” de Juan José Campanella. Ce polar revient sur la soif de justice des Argentins, plus de 25 ans après la fin de la dictature.