DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mauvaise semaine pour EADS

Vous lisez:

Mauvaise semaine pour EADS

Taille du texte Aa Aa

La semaine a mal commencé pour EADS : le groupe européen d’aéronautique et de défense annonce lundi soir son retrait de la course au contrat des avions ravitailleurs de l’armée américaine, un contrat de 35 milliards de dollars qui va échoir à son concurrent Boeing.

Et mardi matin, la maison-mère d’Airbus publie des comptes 2009 déficitaires avec une perte nette de 763 millions d’euros à comparer avec un bénéfice d’environ 1 milliard et demi d’euros un an plus tôt.
La faute à deux programmes lourds : l’A380 qui fait toujours perdre de l’argent à Airbus et l’A400M responsable de provisions successives pour un montant de plus de 4 milliards d’euros. Mais pour Louis Gallois le Pdg d’EADS tout n’est pas si noir.

“Nous avons été capables de livrer 498 avions en 2009 et je veux féliciter Airbus pour la façon dont il a géré ces livraisons en 2009. Personne dans ce lieu ne pensait au début de l’année que nous arriverions à livrer 498 avions”.

Revenons aux mauvaises nouvelles : EADS – et c’est la première fois en dix ans – ne distribuera pas de dividende à ses actionnaires au titre de l’exercice 2009. Déficitaire en 2009 et contrarié dans ses ambitions américaines, EADS restait encore fortement pénalisé mardi après-midi sur les places boursières.