DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie : polémique autour de la fragilité des constructions

Vous lisez:

Turquie : polémique autour de la fragilité des constructions

Taille du texte Aa Aa

En Turquie, après le deuil et l’enterrement des victimes du séisme, c’est maintenant l’heure des questions et des polémiques. Comment se fait-il que le bilan ait été si élevé ? On sait que la zone est classée à risque en matière sismique, alors pourquoi a-t-on laissé construire des maisons aussi fragiles ?

La plupart des victimes vivaient dans des habitations en pisé, autrement dit, en terre. Ces édifices se sont effondrés dès la première secousse. “Notre maison s’est écroulée, raconte cette mère de famille. Je ne voyais rien du tout. Je me suis retrouvée dehors. Je suis tout de suite retournée à l’intérieur pour retrouver mes enfants – mes deux garçons, de 10 et 12 ans et ma fille âgée de 5 ans. Mais ils étaient sous les décombres. Ils étaient déjà morts”.

Le séisme d’une magnitude de 6 sur l‘échelle ouverte de Richter s’est produit dans la province d’Elazig. Selon le bilan officiel, il a fait 51 morts et 70 blessés. Le tremblement de ce lundi a été suivi par plusieurs répliques. Mais les secouristes ont rapidement pu intervenir, et fournir aux sinistrés une aide de première urgence.

“Il faisait très froid la nuit dernière, explique cette femme. Et on était très nombreux. Il y avait des personnes âgées et même des malades. Il faisait un temps glacial. Heureusement que les autorités nous ont donné des tentes, des couvertures et de la nourriture !”

Le Premier ministre a promis que les maisons seraient reconstruites en tenant compte des normes anti-sismiques.