DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'affaire des avions ravitailleurs fait battre de l'aile l'entente transatlantique

Vous lisez:

L'affaire des avions ravitailleurs fait battre de l'aile l'entente transatlantique

Taille du texte Aa Aa

L’enjeu de cette affaire des avions ravitailleurs, c’est un appel d’offre pour un contrat de 35 milliards de dollars. L’armée de l’air américaine a besoin de 179 avions ravitailleurs, mais l’appel d’offre a été modifié à plusieurs reprises, et les Européens d’EADS ont dû finir par se retirer, laissant le champ libre à l’Américain Boeing.

Pour le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes, il y a là protectionnisme. Des spécifications ont été réécrites pour favoriser l’avion américain, déplore Pierre Lellouche. L’affaire est si sérieuse qu’elle sera à l’ordre du jour de la visite de Nicolas Sarkozy aux Etats-Unis à la fin du mois, et Bruxelles compte aussi se pencher sur le dossier.

Chez EADS, on ajoute que l’installation d’une usine d’assemblage aux Etats-Unis n’est plus à l’ordre du jour.