DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le parlement slovène met fin au calvaire des effacés

Vous lisez:

Le parlement slovène met fin au calvaire des effacés

Taille du texte Aa Aa

En adoptant hier plusieurs amendements notamment l’attribution du statut de résident permanent, les députés de Ljubljana referment un lourd dossier ouvert en 1992. A l‘époque, la Slovénie est un jeune état indépendant suite à la dislocation de la Yougoslavie.

18 300 personnes soit 1% de la population est déchue de la citoyenneté slovène. Elles sont rayées du registre national et transférées sur celui des étrangers. Leurs fautes ? Etre originaires d’une autre république yougoslave et ne pas avoir rempli le formulaire de demande d’obtention de la citoyenneté slovène.

Il aura fallu de nombreuses manifestations comme celle de l’an dernier après le vote en faveur de 2000 effacés et auparavant des marches passant par la France, l’Italie et Bruxelles pour sensibiliser l’opinion et les instances européennes. La Cour constitutionnelle slovène donnera par deux fois raison aux effacés.

18 années de galère sans existence légale, sans la possibilité de travailler, de bénéficier d’une protection sociale et même de circuler librement.