DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Plusieurs scandales sexuels éclaboussent l'Eglise catholique européenne

Vous lisez:

Plusieurs scandales sexuels éclaboussent l'Eglise catholique européenne

Taille du texte Aa Aa

A Salzbourg, le père supérieur de l’abbaye St-Pierre a démissionné mardi pour avoir agressé un jeune garçon il y a 40 ans. Bruno Becker aurait offert 5000 euros à sa victime, l’année dernière, pour qu’elle garde le silence. Sans succès. Le garçon, aujourd’hui âgé de 53 ans, affirme même avoir été abusé par deux autres membres de l‘établissement.

L’Autriche n’est pas le seul pays impliqué. Aux Pays-Bas, une enquête a été ouverte sur deux cents cas d’abus de mineurs dans les années 1950. Au moins trois prêtres seraient impliqués. Pour plus de transparence, l’Eglise néerlandaise souhaite une investigation indépendante.

“Nous cherchons quelqu’un d’extérieur à l’Eglise catholique pour démontrer que nous voulons initier une enquête aussi ouverte que possible”, explique l‘évêque Gerard de Korte.

En Allemagne, c’est le frère du Pape qui se retrouve impliqué dans une affaire de maltraitance. Georg Ratzinger fut le directeur de la chorale de Ratisbonne de 1964 à 1994, période durant laquelle plusieurs violences physiques et sexuelles auraient été infligées aux pensionnaires d’un internat du même diocèse.

Au sein même du Vatican, un choriste de la Basilique Saint-Pierre de Rome a été mis à la porte. Il était soupçonné d’avoir fourni des partenaires sexuels à un laïc, proche de Benoît XIV.