DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En Grèce, les manifestants ont le blues

Vous lisez:

En Grèce, les manifestants ont le blues

Taille du texte Aa Aa

Des transports qui circulent de nouveau, des administrations qui rouvrent leurs portes et des rues qui retrouvent leur calme. A Athènes, la vie reprend son cours au lendemain de la grève générale qui a paralysé la Grèce. Un mouvement contre le plan d’austérité lancé par le gouvernement socialiste.
90% des salariés de tous les secteurs ont cessé le travail d’après la Confédération générale des travailleurs grecs.

Le mécontement est à son comble, mais certains ne se font guère d’illusion. “Il n’y a absolument aucun résultat, estime un retraité. Rien ne dit que la mobilisation donnera quelque chose. J’ai participé à la manifestation hier ajoute – t -il, et je le ferai encore, mais je ne vois aucun résultat.“Une autre est plus pessimiste : “il n’y aura aucun changement après ces manifestations, dit – elle. Cela ne sert à rien de descendre dans la rue.”

Dans le cortège parfois émaillé de violences, on trouvait des fonctionnaires, des salariés et des retraités remontés contre des mesures qui frappent l’ensemble de la population : hausses de la TVA, gel des pensions et quasi-suppression du 14ème mois dans la fonction publique.
Le gouvernement de Georges Papandréou les met en oeuvre sous la pression de l’Union européenne qui a placé le pays lourdement endetté, sous tutelle.