DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le 24e Festival international de films de Fribourg s'ouvre ce week end


cinema

Le 24e Festival international de films de Fribourg s'ouvre ce week end

En partenariat avec

Plus de 80 films attendent jusqu’au 20 mars les cinéphiles. 13 longs métrages sont en compétition.

Le Festival suisse est souvent surnommé “le festival du tiers monde”, en effet la plupart des films présentés viennent d’Amérique latine, d’Asie et d’Afrique et d’autres endroits de la planète auxquels les grands réseaux de distribution ne s’intéressent guère.

Euronews a rencontré le directeur du festival Edouard Waintrop.

“On essaye de montrer des films dont l’accès ne serait peut-être pas si facile si nous n’existions pas. Donc demain, ça peut être un film luxembourgeois parce qu’on a décidé de ne plus mettre de frontières par rapport à ça.” dit-il

“Los Viajes del viento”, “les voyages du vent” ouvre le festival. Ce film colombien du réalisateur Ciro Guerra a beaucoup tourné dans différents festivals, mais n’est sorti que dans trois pays d’Amérique Latine. Il a pourtant reçu de très bonnes critiques.

Edouard Waintrop nous explique ce choix.

“Il a été présenté à Cannes l’année dernière dans la catégorie, “un certain regard”. C’est un film formidable, je voulais absolument le montrer. C’est un film spectaculaire et musical.”

Cette année pour répondre au succès grandissant des séries télé, un forum leur est entièrement consacré. PLusieurs séries du Proche orient seront présentées.

“Arab Labour” par exemple. Cette sitcom raconte la vie d’un journaliste palestinien né en Israël qui tous les jours travaille à Jerusalem avec des collègues israéliens.

“C’est une série qui passe en prime time sur la télé juive et c’est la première fois qu’il y a un héros de langue arabe qui passe sur les ondes juives et ça a fait un immense putsch en Israël, c’est un phénomène social super intéressant. C’est une série très grinçante qui brise beaucoup de tabous et nous, on a pas l’habitude de rire de ce genre de choses. “ explique Anne Delseth, responsable de la section télé.

“Almost”, un autre show, qui vient d’Arabie Saoudite, raconte l’histoire de jeunes saoudiens qui essaient de s‘épanouir malgré les barrières érigées par la société et les traditions.

Et pour clôturer le festival, on peut dire que les organisateurs ont eu du nez, car c’est un film
oscarisé qui sera projeté. “El secreto de sus Ojos”, de l’Argentin Juan José Campanella.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Cartoon movie 2010 aussi sous le signe de la 3D