DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grande-Bretagne : le parti d'extrême-droite BNP sommé de modifier ses statuts

Vous lisez:

Grande-Bretagne : le parti d'extrême-droite BNP sommé de modifier ses statuts

Taille du texte Aa Aa

En Grande-bretagne, le parti d’extrême-droite de Nick Griffin devra encore changer ses statuts. Evoquant des risques de discrimination, un juge a interdit hier au British national Party, le BNP, d’accepter de nouveaux membres tant qu’il n’aura pas fait ce changement.
“Les partis politiques, comme toutes les autres organisations, sont obligés de respecter la loi et de ne pas faire de discrimination à l‘égard des personnes qui désirent en devenir membres”, soulignait hier la responsable de l’organisme de lutte contre les discriminations.

Le BNP excluait jusqu’au mois dernier les non-blancs de ses rangs. Mais selon les modifications du parti, ces derniers doivent signer une déclaration qui s’oppose à toute intégration de populations étrangères s’ils veulent adhérer au mouvement de Nick Griffin. “Il y a beaucoup de communautés issues de l’immigration qui sont là depuis des décennies, qui ont payé des impôts, dont les familles sont en attentes de logements et qui sont devancées par des Européens de l’est, des Somaliens et d’autres qui viennent d’arriver, précisait Nick Griffin. Et ces communautés sont d’accord avec nous. Alors je n’accepte pas l’idée de discrimination indirecte. Mais bien sûr le jugement a été rendu et on est obligé de le respecter, donc on le respectera”.

Le parti d’extrême droite, qui n’a pas d‘élu à la Chambre des communes, a deux eurodéputés depuis les élections européennes de juin dernier.