DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Géorgie: l'opposition ne digère pas un faux reportage télévisé

Vous lisez:

Géorgie: l'opposition ne digère pas un faux reportage télévisé

Taille du texte Aa Aa

La chaîne géorgienne Imedi a eu beau présenter des excuses, la pillule ne passe pas. Des opposants ne digèrent pas le faux reportage diffusé ce samedi par cette télévision privée et qui affirmait qu’une invasion russe était en cours. Il s’agissait en réalité d’un canular, mais de très mauvais goût pour l’opposition qui a directement mis en cause le gouvernement.

“L’objectif du gouvernement était de dénigrer, d’insulter et de diviser le peuple pour savoir qui sont les patriotes”, a martelé Nino Burjanadze, la responsable de l’opposition. “Je suis certaine que les gens ne leur pardonneront pas et qu’ils comprendront que le président Saakashvili est derrière cette histoire”.

La porte-parole du Président géorgien était quant à elle dans ses petits souliers.

“Aux yeux du Président Saakachvili a-t-elle dit, tout le monde à droit à la liberté de parole mais dans ce cas précis, une annonce avertissant que le programme était une imitation aurait dû être faite afin d‘éviter la panique”.

L’annonce en question aurait été faite avant la diffusion mais de façon très brève, trop brève peut-être. Beaucoup de géorgiens ont cru que le cauchemard de 2008 et la guerre éclair contre la Russie recommençait. Seule réalité dans cette histoire, une femme est belle et bien morte en regardant le faux journal télévisé. Elle aurait été victime d’une crise cardiaque.