DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Netanyahu minimise la crise entre les Etats-Unis et Israël

Vous lisez:

Netanyahu minimise la crise entre les Etats-Unis et Israël

Taille du texte Aa Aa

Tout va pour le mieux entre les Etats-Unis et Israël. C’est en tout cas ce que s’est efforcé d’affirmer Benjamin Netanyahu à l’ouverture de son Conseil des ministres, alors que la controverse entourant la visite de Joe Biden il y a quelques jours fait les choux gras de la presse israëlienne.
Le premier ministre israëlien dit la regretter.

“Je propose qu’on ne se laisse pas aller à la panique. Nous savons traiter ce genre de situations avec sang-froid. Il s’agit d’une erreur regrettable mais non intentionnelle, qui ne doit pas se reproduire”.

La presse israélienne évoque pourtant ce dimanche une “crise ouverte” entre Israël et Washington. En cause: l’annonce de la construction de 1.600 logements en Cisjordanie occupée. Une annonce faite le 9 mars, en pleine visite du vice-président américain Joe Biden, venu relancer le processus de paix.

Pour Pinchas Meding, professseur à l’Université de Jérusalem, Netanyahu a du mal à contrôler ses troupes.

“Il me semble évident que le gouvernement est perçu comme souffrant surtout d’un manque de coordination, dit-il. Ce qui s’explique par l’incapicité du premier ministre de contrôler ses troupes et de se comporter d’une manière cohérente.”

C’est à Ramat Shlomo que le gouvernement a prévu de construire ces nouveaux logements. Problème, ce quartier où vivent déjà un nombre important de juifs ultra-orthodoxes, se trouve dans un secteur peuplé en majorité d’Arabes de Jérusalem.

Benjamin Netanyahu a donc certes calmé le jeu, sans toutefois revenir sur sa politique de colonisation.